Voyage en Israël: la Mer Morte et ses alentours

On 30 juin 2014 by Cloumcloum

Vous vous doutez bien qu’un seul article n’était pas suffisant.

Voici donc la suite. Dans la foulée.

Israël: la mer Morte et ses alentours

Après avoir déposé nos petits papiers dans le Mur (je ne sais pas si y’avait un nombre max, mais si il y en a un, je l’ai certainement dépassé) (non pas que j’ai beaucoup à me lamenter hein, mais c’est pas tous les jours non plus qu’on a la possibilité de le faire), nous partons direction la mer Morte.

IMG_3585 2

En chemin (quel chemin incroyable entre parenthèse), on se dit qu’on devrait monter à pieds en haut du mont Massada. On nous a dit: « Allez-y avant le lever du soleil, ou après son coucher, vous verrez c’est MA-GNI-FI-QUE! ». De cette phrase, on ne retient évidemment que le « MA-GNI-FI-QUE ». Rien d’étonnant donc à ce qu’on se retrouve absolument seuls une fois sur place. Il est 14h, il fait 60 degrés, et nous grimpons l’Himalaya. C’est cool.

Une fois en haut, on suinte, mais on est les king of the world, donc ça passe (on apprend au passage qu’il y a un téléphérique de l’autre côté de la montagne, et oui). Vue effectivement magnifique. Les montagnes derrières. La Mer devant. Au loin, la Jordanie. Sur place, on découvre les ruines de ce qui servait à l’époque de base contre les attaques romaines. Désormais classé patrimoine de l’Unesco (depuis 2001), Massada est aujourd’hui devenu un lieu de pèlerinage moderne.

La redescente est tout aussi violente. Mais on est quand même bien content de retrouver notre four-sur-roue isolé sur le parking.

On continue la route direction la mer. 300, 100, 0, -200, -400. On y est. La mer Morte se situe 400 mètres sous le niveau de la mer… et ça risque de continuer à baisser: elle a déjà perdu le tiers de sa superficie depuis une cinquantaine d’années (évaporation, surexploitation du Jourdain (sa source) etc..).

Ce soir, on dort au Kibboutz de Ein Gedi. Petit oasis de verdure au milieu du désert. Magique.  Le genre d’endroit où on voudrait que le temps d’arrête.

Mais la nuit est passée. Et on est finalement bien content qu’un nouveau jour se lève (merde, Jean-Louis Aubert sors de mon corps): Après une nouvelle ascension de Wadi David (à la poursuite des chutes d’eau), on part enfin -hiiiiii- à la découverte de la mer Morte: ON VA FLOTTER! Impressionnant. L’eau est ultra chaude. Et on flotte bon sang! Certains lisent leur journal dans l’eau, mais je suis sûre que c’est pas optimal comme pose; j’en viens à la conclusion qu’ils se la racontent grave.
Plus loin, une piscine de boue. Il ne nous aura pas fallu longtemps pour s’en recouvrir et faire des blagues (je vous passe les détails). Après on a la peau douce. On est content.

Ce soir, on prend la route pour Tel Aviv… on décide de traverser la Palestine, en passant par le nord de la mer puis Jérusalem (on gagne 2h de route). Pas de check point. On arrive à Tel Aviv dans la soirée. Mais ça c’est pour le prochain post ;)

IMG_3521 IMG_3574 IMG_3584 IMG_3589 IMG_3596 IMG_3601 IMG_3609 IMG_3626 IMG_3623 IMG_3637 IMG_3672 IMG_3688 IMG_3674

 

Kiss

COEUR

 

 

 

 

Voyage en Israël: Jérusalem (et mon retour sur la toile, génial, cool, super)

On 28 juin 2014 by Cloumcloum

Chère audience,

6 mois que je n’ai pas mis le pied ici. Et me voilà de retour, fraîche et pimpante, touchée par la grâce de la Terre Sainte (ah, et aussi, nouvellement propriétaire d’un nouvel ordinateur) (dont je suis fan) (tellement fan que je l’ai pris en photo) (non mais.. qui prend en photo son ordinateur dans la vie en vrai ???). Oui, j’aime toujours autant la parenthèse on dirait. Génial.

Il s’en est passé des choses depuis ces quelques mois d’absence* mais bon, je vais vous éviter le « flashback » de mes aventures, si passionnantes soient-elles (peut être que je mens sur la passion, mais comme je vous le raconterai pas, vous ne le saurez jamais). En tous cas, je reviens quand même avec du lourd: mon voyage en Israël. L’eau vous monte à la bouche. C’est normal.

IMG_3433

Comme vous l’auriez deviné (titre pourtant subliminal), mon séjour a débuté par la découverte de Jerusalem, ville sainte du judaïsme, du christianisme et de l’islam (si vous êtes de l’une ou l’autre des religions et que cette ville n’est pas sainte pour vous, je m’excuse par avance pour mes propos) (il faut porter des gants quand on parle de religion sur la toile).

Quelle incroyable sensation que de se promener dans les ruelles étroites de la vieille ville, au milieu des étales de ses souks, et de découvrir l’un après l’autre les monuments historiques qui se détachent: le Dôme du Rocher, lieu de sacrifice d’Abraham, le Mur des Lamentations, symbole national israélien qui sert aussi de limites aux quartiers des différentes communautés religieuses et le Saint Sépulcre qui abrite sous sa coupole le tombeau du Christ

La vieille ville nous transporte hors du temps (si tant est que cette phrase ait un sens), les pratiques religieuses de chacun semblent se faire dans le respect: les communautés vivent et prient côte à côte sans se mélanger… à l’intérieur des remparts, on oublierait presque que la ville est au coeur des tensions Israelo-palestiniennes.

 Je ne vous parle même pas de tout ce qu’on a mangé là-bas. Non pas que je n’en ai pas envie, mais depuis ce voyage, je suis au rég… je fais attention. Et à l’heure où j’écris: je crève la dalle; donc vous parler de bouffe me tuerait sur place. Oh mais merde voilà, ça y est: je pense Houmous, je pense gâteaux (avec de l’huiiiile)… aaaaaah!

Bref, il y a des milliards de choses que je pourrais vous dire sur cette ville (comme la drôle d’impression de croiser des gamins de 18 ans en plein service militaire, se baladant la kalash à l’épaule, ou encore sur la présence du « mur de séparation » entre les deux territoires ..) mais je ne comptais pas faire mon retour avec un roman. Dommage donc**.

 Je vous laisse avec des photos, c’est déjà ça. 

Entrée de la vieille ville, porte de Jaffa

Vue sur le mont des Oliviers Devant le Mur des Lamentations, avec vue sur le Dôme du Rocher au fond   Mur des Lamentations, côté femme   Remparts de la vieille ville    Mont des Oliviers   IMG_3441   IMG_3482   IMG_3499   IMG_3416

Je vous dis à très vite pour la suite du voyage. Attention, vous bavez (un retour humble oui).

Kiss

coeur

* « quelques mois »: haha, et dire que dans mon « about me » j’ai toujours 27 ans (…..et alors? ça pose un problème à qui finalement, hein?) (ok, je le laisse)

** en vrai, si vous avez des questions sur la ville, je me ferais un plaisir de vous répondre (dans la mesure du possible, je suis pas Dieu non plus) (Oops).

//Retrouvez moi sur Facebook et sur Instagram//

Hint Hunt à Paris

On 9 janvier 2014 by Cloumcloum

hint-hunt

 

Paris en janvier, c’est un peu glauque (comme en Août, surtout autour du 15) (ainsi qu’en Décembre, pendant les fêtes) (et aussi un peu en Septembre, parce que c’est la rentrée) (bref).

Donc on disait qu’en Janvier, Paris était un peu glauque.

Dehors, la grisaille bat son plein, mais il fait pas totalement froid non plus. Du coup, on culpabilise un peu de rester chez soi le weekend à mater des séries*, affalé sur le moëlleux canapé, armé de son kit plaid+thé bien chaud (enfin, ce n’est pas mon cas, puisque comme je vous le disais dans mon dernier post, je revendique le manque de temps à ma vie) (mais parfois c’est un peu mon cas, quand même).

Alors, dites-vous bien qu’un come back suite à [seulement] quelques mois d’absence ne se fait pas si facilement. J’ai besoin de re-conquérir (ou conquérir? je…) vos coeurs, régaler vos pupilles, enrichir votre soif de découverte. Rien que ça.

Et je vais commencer dès aujourd’hui en vous introduisant à Hint Hunt Paris. Un nouveau concept d’activité tout droit venu d’ailleurs et qui cartonne à London city bitch: un live escape game. Littéralement, un jeu duquel on doit s’échapper en direct (y’a certainement une meilleur traduction, je vous l’accorde).
Globalement, on est par équipe de 3 à 5 personnes, enfermés dans une salle. Le but: sortir de cette salle en moins de 60 minutes, en résolvant une série d’énigmes. Tout simplement..

Je n’y ai pas encore participé, mais j’ai fort envie de tester. Ça se passe vers Beaubourg, et le prix varie entre 21 et 30EUR selon le nombre de personnes et les jours! Je vous laisse découvrir tout ça sur leur site, plutôt bien fait.

 En attendant, la bisette et à très vite!

Kiss

COEUR

* d’ailleurs, faudra qu’on parle de Scandal. Je dois être la dernière à être au courant que cette série existe, mais quelle joie de l’avoir enfin découverte! Vous connaissez?!

 

//Retrouvez moi sur Facebook et sur Instagram//

Pages :1234567...53»